Blogue

Jean-Philippe Barry


par Jean-Philippe Barry

Pourquoi s'échauffer?

    L’échauffement est souvent mis de côté en entraînement physique, et ce, à tort. Il est très important de s’échauffer pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’échauffement permet d’élever la température des muscles. En élevant la température des muscles, ceux-ci s’étirent plus facilement et risquent moins d’être blessés.
      L’échauffement permet aussi d’augmenter le volume sanguin, en irriguant les muscles qui font le travail, améliorant l’apport en oxygène et en substrats énergétiques
[1]
    . L’échauffement permet aussi de s’approprier plus facilement du (des) geste(s) que vous vous apprêtez à exécuter. Enfin, l’échauffement permet d’atteindre le « deuxième souffle » plus rapidement. Bref, l’échauffement offre de nombreux avantages.
03032016-sans titre8752
      Deux types d’échauffement s’offrent à vous : l’échauffement global et l’échauffement spécifique. Le premier type est, comme son nom l’indique, global au corps, c'est-à-dire qu’il n’est pas spécifique à l’exercice ou au sport que vous allez exécuter. Le deuxième type d’échauffement est de type spécifique et il emploie le même mouvement que vous allez exécuter. Prenons comme exemple le squat; un échauffement global est de faire quelques minutes sur le tapis afin de faire circuler le sang dans tous les muscles et un échauffement spécifique est de faire le mouvement du squat, mais avec une charge sous maximal. Prenons un deuxième exemple d’un échauffement pour une course. Il s’agit de commencer avec de la marche et/ou une course lente de 10 à 15 minutes (selon votre niveau), de faire quelques étirements balistiques et de faire quelques accélérations
[2]
    . Comme vous pouvez le voir, l’étirement balistique fait office d’échauffement global et la course et les accélérations sont des échauffements spécifiques. Bref, l’échauffement global et l’échauffement spécifique sont deux formes d’échauffement pour préparer le corps à recevoir une intensité plus élevée.
    Contrairement à la croyance populaire, il ne faut jamais faire des étirements statiques comme échauffement. Comme énoncé ci-haut, le but de l’échauffement est d’augmenter la température et de préparer les systèmes à donner de l’énergie. Or, s’échauffer en s’étirant ne fait qu’abaisser la température. Aussi, le muscle court le risque d’être trop étiré, causant des micro-déchirures avant même d’avoir commencé l’entraînement.
    Pour terminer, la durée, l’intensité, ainsi que, le type d’échauffement dépendent grandement du type d’entraînement dont vous vous apprêtez à faire. N’hésitez pas à consulter un kinésiologue pour vous en savoir plus pour votre échauffement spécifique!
    Jean-Philippe Barry, B.Sc, Kinésiologue
    Entraineur-chef OGYM Chambly et OGYM Saint-Jean
 
[1] Thibault G. (2009). Entraînement cardio, sports d’endurance et performance. Lithochic, Québec : Vélo Québec Éditions.
[2] Cloutier J, Gauthier M. (2011). Courir au bon rythme. Montréal, Québec : Les Éditions La Presse.